Un “musical” ?

L’utilisation du terme anglais musical à la place de comédie musicale est de plus en plus courante pour désigner les productions de Broadway dans leurs adaptations françaises.

On peut trouver plusieurs raisons.

Comme pour les opéra-comiques au XIXe siècle, les comédies musicales sont rarement des comédies c’est-à-dire des œuvres « destinées à exciter le rire ». Dans le cas du Roi Lion, il y a bien sûr des moments comiques, mais l’œuvre est plus proche du drame que de la comédie. « Le Roi Lion, c’est l’histoire d’une jeune personne qui traverse une étape sombre avant de retourner chez lui, c’est l’histoire du fils prodigue, c’est l’histoire d’une initiation » déclare Julie Taymor.

En France, les comédies musicales sont souvent dépourvues d’orchestre. Celui-ci est très souvent remplacé par une bande son pré-enregistrée. Cet usage oblige les spectacles musicaux utilisant des orchestres à communiquer sur ce point en utilisant par exemple le mot anglais live.

D’un point de vue scénique, les comédies musicales sont plus conçues comme des concerts pop-rock que comme des œuvres théâtrales. Cette réalité est très marquée par l’utilisation de très grandes scènes, la séparation très nette entre les danseurs et les chanteurs ou encore la succession de morceaux musicaux sans réel lien dramatique.

Le terme musical est ainsi une façon de différencier ces deux genres très différents.

À lire
L’article “comédie musicale” de Wikipedia

Une réflexion au sujet de « Un “musical” ? »

  1. « Live » n’est pas un mot anglo-saxon, ça ne veut rien dire. C’est un mot anglais.
    En français, on dit « en direct ».
    Il eût été plus intéressant de parler de drame musical (si ce n’est pas une comédie musicale).

Les commentaires sont fermés.