Quelques minutes avec… Julie Taymor

Julie Taymor est la metteur en scène du Roi Lion, c’est l’âme de cette production. Artiste aux multiples talents, elle a mis en scène, créé les costumes, co-créé les masques et les marionnettes et écrit les paroles d’une chanson pour Le Roi Lion ! Pour ce travail, elle est récompensée en 1998 par le Tony® Awards – la récompense la plus prestigieuse pour un musical – de la Meilleure Mise en Scène d’un musical et des Meilleurs Costumes. Cette artiste hors du commun, qui a travaillé aussi pour le théâtre, pour l’opéra ou pour des films, a fait du Roi Lion une expérience unique… « Il y a tout simplement rien de comparable » déclarait le The New York Times.

Le Rapport du Matin a pu rencontré Julie Taymor, le soir de la grande première de gala le jeudi 4 octobre 2007, quelques minutes après la standing ovation générale !

Vous avez monté plus de 10 productions du Roi Lion à travers le monde. Sentez-vous des différences d’un pays à un autre ?

Julie Taymor : Oui, chaque pays doit pouvoir trouver sa propre personnalité. Et après avoir vu ce que j’ai vu ce soir, je suis très fière que cela soit si fidèle à l’original, mais aussi que cela soit si français. J’ai trouvé par exemple que les chansons d’Elton John fonctionnent très bien en français, et nous en sommes très heureux. Chaque acteur apporte sa propre personnalité, son talent, et culturellement, il apporte ce qui lui appartient, sa propre culture. Les sonorités africaines et la langue française fonctionnent très bien ensembles. Je ne suis pas surprise, mais j’en suis ravie !

Précisément, avez-vous beaucoup travaillé sur la langue, en association avec Stéphane Laporte ?

Julie Taymor : Stéphane Laporte a fait un très beau travail. Nous avons du en permanence faire des ajustements, nous assurer que cela fonctionnait bien et que la langue voulait bien dire la même chose tout en gardant une couleur locale. Il y a des choses qui ne pouvaient pas fonctionner, cela a été adapté, comme cela doit l’être. Ce n’est pas une production étrangère, ou une production américaine, c’est une production qui appartient au théâtre mondial. C’est inspiré du théâtre asiatique, africain, européen et américain. Dans ce sens, cette œuvre transcende les cultures, les différences et les frontières, cela se sent. Les acteurs, la musique font cela. Et les spectateurs sentent effectivement que cela leur appartient.

Et pour finir, combien de temps avez-vous passé sur cette production de Paris ?

Julie Taymor : Je suis venu la première et la dernière semaine des répétitions. Et j’ai laissé entre les deux un très talentueux jeune homme qui est mon associé pour continuer le travail en mon absence. Je pense qu’au début, les acteurs ont besoin de connaître l’inspiration de chaque personnage, et l’idée des mouvements. J’ai créé les masques donc je les connais. Et puis ensuite il y a beaucoup d’apprentissage par les répétitions, ils doivent apprendre leurs rôles,… Et enfin, après quelques avant-premières, je reviens et je peux les amener à un niveau supérieur parce que je suis le metteur en scène d’origine. C’est toujours bien d’avoir la vision originale…

Merci beaucoup Julie Taymor pour ces quelques mots. Félicitations pour cette production.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *